lundi 3 décembre 2012

Conférence-débat : «Quels principes d'action pour des organisations en transformation?»

Le mardi 13 Novembre 2012, le cabinet Blue Storm a organisé en partenariat avec le quotidien économique L'Economiste et le cabinet Uberal Public Affairs une conférence–débat : « Quels principes d'action pour des organisations en transformation?».




Cette table-ronde a été animée par M. Amine Belemlih, Associé-fondateur du Cabinet Blue Storm, a vu les interventions et témoignages des Messieurs Mohamed Horani  PDG et fondateur de Hightech Payment Systems (HPS), Mohamed Fikrat PDG de Cosumar et Ismail Douiri Directeur Général d'Attijariwafa bank  autour de leur propres expériences de projets et initiatives de transformations menées dans leur entreprise. Les échanges étaient riches en enseignements, dont voici quelques illustrations : 
  • Les projets de transformation sont des occasions de changer de manière significative et en profondeur le périmètre, la culture, voire les métiers des entreprises qui les mènent.
  • Ils peuvent être motivés par diverses motivations ou raisons : une croissance organique rapide et  l’innovation (cas de HPS), une internationalisation par croissance interne ou externe de l’entreprise (HPS, AWB), la recherche d’effets de taille en vue d’améliorer la compétitivité ou stimuler la croissance de l’entreprise (HPS, AWB, Cosumar), la mobilisation des collaborateurs autour de challenges communs ou de défis stratégiques.
  • Tous les participants à la table-ronde ont souligné l’importance de la démarche participative, à la fois en interne (HPS, Cosumar et AWB) et avec les parties prenantes (exemple des petits agriculteurs et des pouvoirs publics pour Cosumar), dans l’élaboration et la préparation de programmes et projets de transformation.
  • Une des conditions de succès évoquées, en particulier dans le cas d’opérations de croissance externe, est la vitesse d’exécution, une fois la phase de préparation effectuée.
  • L’accompagnement des équipes, lors de projets de transformation est un élément clé dans la réussite durable de transformations d’entreprise (mise en place par HPS d’une Université d’entreprise, formation métiers et comportementales chez Cosumar par exemple).
  • La mise en place de groupes de travail mixtes a été également cité comme facteur de réussite majeure dans la réussite des projets de changement menés (exemple donné par AWB des groupes de travail réunissant des collaborateurs des différentes entités acquises avec les équipes internes, exemple de groupes comprenant des anciens collaborateurs des ex-sucreries étatiques avec ceux de Cosumar SA)
  • Dans le cas d’opérations de fusions acquisitions, il est recommandé d’œuvrer à l’émergence d’une « 3e culture », qui soit intégrative « dans le dépassement » des 2 anciennes cultures et qui ne se limite pas à une simple « agrégation » des 2 cultures préexistantes
  • L’innovation est un vecteur de transformation majeur, qui a par ailleurs un fort impact sur la mobilisation des équipes (investissement R&D majeur chez HPS, maintenu même en conjoncture défavorable, exemple de mise en place de « pôles d’expertise » régionaux au sein des différentes filiales de AWB et au service de l’ensemble du Groupe, innovation au niveau du réengineering industriel s’appuyant sur des projets de R&D et proposition des collaborateurs)
  • Le processus de transformation, en particulier dans le cas de projets d’acquisition / intégration, doit être accompagné par les leviers de pilotage et d’accompagnement les plus pertinents en fonction des contextes et enjeux (exemples d’ateliers transverses cités par AWB et Cosumar, de mise en place d’un PMO – Program management office – par Cosumar, le recours à des actions de team building ou de conventions d’entreprises cité par plusieurs participants, la mise en place de « baromètre social » ou d’enquêtes d’opinion interne en vue d’ajuster les plans d’action et évaluer l’impact des mesures mises en place au niveau des équipes,…)
  • L’ensemble des participants à la table-ronde ont également souligné l’importance de la planification et de la rigueur de suivi des projets de transformation tout en intégrant la nécessité de s’adapter face à des situations imprévues et à « l’émergent ».


Quelques retombées presse de l’évènement:

L'Economiste du 20.11.2012         :       Transformation d'entrepriseNe pas rater le coche! 
                                                                    La transformation, avant tout du «sur mesure»
Les Echos Quotidien du 21.11.2012:       Transformer son entreprise, tout un processus




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire