vendredi 26 avril 2013

Un média 100% online décroche le Pulitzer 2013

En raflant le Prix Pulitzer pour son enquête sur une marée noire dans l’état du Michigan en 2010, Inside Climate News (ICN), le lauréat 2013 pour le meilleur reportage national a battu le Boston Globe et le Washington Post, deux mastodontes de la presse écrite traditionnelle. Celle-là même qui, en coupant ses effectifs de 30% à travers le pays, « a créé des brèches pour de nouvelles publications de niche », explique David Sassoon, dirigeant du troisième média en ligne à remporter la plus glorieuse des récompenses journalistiques, après ProPublica et le Huffington Post.





Fruit d’un travail de sept mois, Inside Climate News (ICN)a publié une série de reportages sur une marée noire survenue en juillet 2010 dans la rivière Kalamazoo, au Michigan. «La plus grosse marée noire dont vous n’avez jamais entendu parler.» Une fuite catastrophique pour la région, dans un pipeline acheminant un certain pétrole de certains sables bitumineux albertains...

ICN est fier de dire qu’il est passé «d’une équipe fondatrice de deux personnes à une salle de nouvelles virtuelle de sept journalistes». Ce qui, mine de rien, en fait la plus petite salle de nouvelles d’un journal en ligne à avoir remporté un Pulitzer, ironise-t-on chezForbes. ICN a même coiffé au poteau le Boston Globe et leWashington Post, les deux autres finalistes cette année dans la même catégorie.

Crée en 2008 grâce à des fonds privés – dont ceux du Rockfeller Brothers Fund – InsideClimateNews ne joue pas dans la même cour que ses deux prédécesseurs. Entreprise à but non lucratif de sept salariés seulement, ce média d’investigation ne possède aucun bureau et ne traite que de sujets liés au changement climatique, ses causes et ses conséquences. Délaissée par les médias classiques, « c’est l’histoire la plus captivante et intéressante de notre époque », justifie Sassoon.

Un prix qui va changer le paysage des médias aux Etats-Unis

« Avec ce prix, le jury du Pulitzer reconnaît qu’il y un autre univers bien plus large que celui autour duquel s’est concentrée l’industrie de la presse pendant des années », reconnaît Mark Jurkowitz, Directeur associé du Project for Excellence in Journalism du Pew Research Center. « Ce prix va changer le paysage des médias aux Etats-Unis », conclut-il.



Dans l’immédiat, la prestigieuse récompense devrait permettre à InsideClimateNews de lever de nouveaux fonds pour accroître ses effectifs à 25 personnes et s’offrir enfin un bureau, a priori à New York. Pour l’instant, tous les contributeurs travaillent de chez eux, certains étant basés à Tel Aviv et en Inde. « L’investigation est l’âme de nos démocraties », assure Sassoon, dont le média est financé sur l’autel de son intérêt public.

À long terme toutefois, qui va maintenir ces sites en vie? Ça reste la grosse inconnue. Pour l’instant, deux des trois publications Internet à avoir remporté un Pulitzer —dont Pro Publica deux fois et maintenant Inside Climate News— sont logées à la même enseigne : le mécénat. La troisième est le Huffington Post, qui est toutefois loin de se spécialiser uniquement dans le journalisme de qualité.

En attendant, des prix de journalisme ont un autre avantage: faire tomber les préjugés. Ce n’est après tout que depuis 2009 que les médias en ligne sont «admis» aux Pulitzer...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget